Rapport sur la modernisation de l’enseignement supérieur

Capture d’écran 2013-07-31 à 13.57.23

Dans mes lectures du moment, il y a le rapport du groupe d’experts de haut niveau sur la modernisation de l’enseignement supérieur.

Comme l’indique le site, le groupe, présidé par l’ancienne présidente de l’Irlande, Mme Mary McAleese, formule 16 recommandations dont une invitation à instaurer une formation obligatoire certifiée destinée aux professeurs et autres membres du personnel enseignant de l’enseignement supérieur, à mettre l’accent sur le développement de compétences liées à l’esprit d’entreprise et à l’innovation chez les étudiants, et propose la création d’une académie européenne de l’enseignement et de l’apprentissage.

Le rapport comporte ses forces (la valorisation de l’enseignement) et ses faiblesses (un enseignement “utilitariste” répondant aux besoins de la société) mais il permet de prendre du recul par rapport à l’enseignement supérieur et promeut une vision intéressante : “L‘enseignement est important. Il l’est tout autant que la recherche. Il faut mettre la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage en avant.

Capture d’écran 2013-07-31 à 14.01.34

Vous trouverez ci-dessous des seize recommandations du groupe :

Recommandations pour améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage visant à améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage.

Recommandation 1 - Les autorités publiques responsables de l’enseignement supérieur devraient veiller à l’existence d’un cadre durable, solidement financé, en mesure d’aider les établissements d’enseignement supérieur dans leurs efforts pour améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage.

Recommandation 2 - Chaque institution devrait élaborer et mettre en œuvre une stratégie de soutien et d’amélioration régulière de la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage, en consacrant suffisamment de ressources humaines et financières à cette tâche, et intégrer cette priorité dans sa mission générale en plaçant dûment l’enseignement au même niveau que la recherche.

Recommandation 3 - Les établissements d’enseignement supérieur devraient encourager, apprécier et prendre en compte le retour d’information donné par les étudiants, lequel pourrait faire détecter précocement des problèmes dans l’environnement d’enseignement et d’apprentissage et permettre d’améliorer ce dernier plus rapidement et efficacement.

Recommandation 4 - En 2020, l’ensemble du personnel enseignant des établissements d’enseignement supérieur devrait avoir reçu une formation pédagogique certifiée. La formation professionnelle continue à l’enseignement devrait devenir une exigence en ce qui concerne les enseignants de l’enseignement supérieur.

Recommandation 5 - Les décisions de recrutement, d’avancement et de promotion du personnel universitaire devraient tenir compte d’une évaluation des compétences pédagogiques, parallèlement à d’autres facteurs.

Recommandation 6 - Les chefs d’établissement et les responsables politiques devraient reconnaître et récompenser (par exemple par des bourses ou des prix) les enseignants de l’enseignement supérieur qui contribuent de manière significative à l’amélioration de la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage, que ce soit par leur pratique ou par leurs recherches sur l’enseignement et l’apprentissage.

Recommandation 7 - Il convient que la conception et le suivi des programmes se fassent par un dialogue et des partenariats entre le corps enseignant, les étudiants, les diplômés et les acteurs du marché du travail et que les programmes s’appuient sur de nouvelles méthodes d’enseignement et d’apprentissage, afin que les étudiants acquièrent les compétences nécessaires pour renforcer leur capacité d’insertion professionnelle.

Recommandation 8 - Les résultats des étudiants dans leurs activités d’apprentissage devraient être évalués en fonction d’objectifs d’apprentissage clairs ayant fait l’objet d’un accord, définis en collaboration par tous les membres de la faculté participant à leur réalisation.

Recommandation 9 - Les établissements d’enseignement supérieur et les décideurs politiques nationaux, en partenariat avec les étudiants, devraient mettre en place des systèmes de services de conseil, d’orientation, de tutorat et de suivi visant à aider les étudiants à leur entrée dans l’enseignement supérieur et dans leur parcours jusqu’au diplôme et au-delà.

Recommandation 10 - Les établissements d’enseignement supérieur devraient introduire et promouvoir des approches transdisciplinaires et interdisciplinaires de l’enseignement, de l’apprentissage et de l’évaluation, afin d’aider les étudiants à développer leur ouverture d’esprit, leur esprit d’entreprise et une mentalité innovante.

Recommandation 11 - Les établissements d’enseignement supérieur — avec l’appui des administrations publiques et de l’Union européenne — devraient aider les enseignants à développer leurs compétences en matière d’enseignement en ligne et d’autres formes d’enseignement et d’apprentissage ouvertes par l’ère numérique, et devraient exploiter les possibilités offertes par les technologies pour améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage.

Recommandation 12 - Les établissements d’enseignement supérieur devraient concevoir et mettre en œuvre des stratégies globales d’internationalisation en tant que partie intégrante de leur mission et de leurs fonctions générales. La mobilité accrue des étudiants et du personnel, la dimension internationale des programmes d’études, une expérience universitaire internationale, une connaissance suffisante de l’anglais et d’une deuxième langue étrangère et des compétences interculturelles, des cours et des diplômes transnationaux et des partenariats internationaux devraient devenir des éléments indispensables de l’enseignement supérieur en Europe et ailleurs.

Recommandation 13 - L’Union européenne devrait promouvoir la mise en œuvre de ces recommandations, en particulier en encourageant:

- les démarches pédagogiques et les méthodes d’enseignement et d’apprentissage novatrices;

- les méthodes d’orientation, de conseil et de tutorat;

- l’amélioration de la conception des programmes, compte tenu des dernières recherches sur l’apprentissage humain;

- la professionnalisation et le perfectionnement des enseignants, des formateurs et du personnel;

- la mobilité et les échanges entre professeurs universitaires pour des missions d’enseignement à long terme; et, enfin,

- la collecte systématique et régulière de données sur des questions ayant une incidence sur la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage.

Recommandation 14 - L’Union européenne devrait financer la mise en place d’une académie européenne de l’enseignement et de l’apprentissage dirigée par les parties prenantes et s’inspirant des bonnes pratiques prises en considération dans le présent rapport.

Recommandation 15 - Les chercheurs financés par les actions Marie Skłodowska-Curie et qui envisagent une carrière en milieu universitaire devraient avoir la possibilité d’acquérir des qualifications pour l’enseignement professionnel et être soutenus dans des activités pédagogiques en parallèle à leurs travaux de recherche.

Recommandation 16 - Dans le cadre de leurs accords de partenariat au titre des Fonds structurels, les États membres sont encouragés, en partenariat avec les régions, à donner la priorité aux initiatives visant à favoriser le développement de compétences pédagogiques, la conception et la mise en œuvre de programmes répondant aux besoins de la société et du marché du travail, et le renforcement de partenariats entre l’enseignement supérieur, les entreprises et le secteur de la recherche.

Le rapport complet est à lire [en .pdf] ou en [version liseuse].

Bonne lecture !


Nicolas Roland

Titulaire d’un Master en Sciences de l’Education, je suis actuellement chercheur (ULB Podcast) et doctorant (Centre de Recherche en Sciences de l’Education) à l’Université libre de Bruxelles ainsi que professeur invité à la Haute Ecole de Bruxelles et à la Haute Ecole Francisco Ferrer.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookLinkedInYouTube

Imprimer ce billet Imprimer ce billet

3 réflexions au sujet de « Rapport sur la modernisation de l’enseignement supérieur »

  1. Francoise Docq

    Je trouve ces recommandations très pertinentes… mais pas vraiment “modernes” : stimuler, soutenir et valoriser la mission d’enseignement des académiques, former les professeurs à la pédagogie, recueillir et prendre en compte les avis des étudiants sur les cours, chercher à développer les compétences des étudiants (et pas seulement leurs connaissances)… ce sont les lignes d’action des services de pédagogie universitaire depuis de nombreuses années. Les structures, pratiques et mentalités évoluent positivement dans ce sens, selon mon point de vue. Quelle vision d’un enseignement supérieur de qualité et attractif dans 20 ans ? Je trouve peu d’inspiration nouvelle dans ces recommandations. Qu’en pensez-vous ?

    Répondre
    1. Nicolas Roland Auteur de l’article

      Bonjour Françoise,
      Certes, on peut voir le rapport sous cet angle… Ces recommandations sont promues par les services de pédagogie universitaires depuis plusieurs années. Toutefois, au-delà des enseignants “pédagophiles” (je caricature), j’ai l’impression que ces recommandations ne touchent pas l’ensemble des enseignants, des “hautes sphères”, voire des institutions supérieures. Les démarches “bottom up” commencent à porter leurs fruits (la formation pédagogique des nouveaux académiques permet que ceux-ci soient formés – ou sensibilisés, du moins – à la pédagogie universitaires et, lorsqu’ils acquièrent d’autres postes – décanat, vice-rectorat, etc. -, cette sensibilisation se fait sentir). Toutefois, il n’y avait, à mon sens, que peu de prise en compte “top down”… L’enseignement étant le parent pauvre face à une recherche omnipotente. Par le biais de ce rapport, je suis heureux de lire qu’à un niveau européen et pour des institutions comme la CE, l’enseignement et la pédagogie universitaire deviennent beaucoup plus important. Même si les recommandations sont “faibles” à nos yeux de pédagogues, elles sont, selon moi, particulièrement fortes dans le contexte actuel (général) ainsi que pour une majorité “d’enseignants-chercheurs”.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <embed style="" type="" id="" height="" width="" src="" object="" allowfullscreen="" allowscriptaccess="" cachebusting="" bgcolor="" quality="" flashvars=""> <iframe width="" height="" frameborder="" scrolling="" marginheight="" marginwidth="" src=""> <object style="" height="" width="" param="" embed=""> <param name="" value="">