Archives de catégorie : Chroniques pharmacologiques

Chroniques Pharmacologiques #10 – Entretien avec Lucien Rigaux

CH10

Dans ce dixième épisode des Chroniques Pharmacologiques, je m’entretiens avec Lucien Rigaux, étudiant en deuxième année du Master en Droit et co-fondateur de la plate-forme étudiante Respublicae.

Lucien, particulièrement actif dans diverses sphères de la vie de l’Université libre de Bruxelles, nous partage sa vision de l’apprentissage actuel, des pratiques numériques des étudiants et nous raconte l’histoire et l’évolution de Respublicae, ce site internet dédié aux étudiants de l’Université libre de Bruxelles qui leur permet d’échanger des documents, de poser des questions sur leurs cours ou encore d’accéder à leur agenda académique agrémenté des nombreuses activités culturelles et étudiantes qui se déroulent au sein de l’université.

Par ailleurs, si vous êtes étudiant de l’ULB et que la participation active à l’aventure Respublicae vous tente, n’hésitez pas à contacter Lucien (lucien.rigaux AT gmail.com). Comme tous les projets étudiants, Respublicae a besoin de renouvellement de ses troupes pour assurer une pérennisation de ses activités. Pourquoi pas vous ?

Chroniques Pharmacologiques #9 – Entretien avec Marjorie Castermans

CH9

La prochaine soirée 10>20>TRENTE de la section belge de l’Association Internationale de Pédagogie Universitaire se déroulera le 17 mars à 18:00 à la Haute Ecole Francisco Ferrer. Pour rappel, les soirées AIPU 10vingt30 sont des rencontres pédagogiques destinées aux acteurs de l’enseignement supérieur en Belgique. Il s’agit de constituer un carrefour de pratiques pédagogiques grâce à des rencontres bimestrielles. L’AIPU Belgique offre, par l’intermédiaire des soirées 10>20>TRENTE, un format particulier permettant non seulement d’aborder la thématique du jour à l’avance, mais aussi de traiter celle-ci en profondeur lors des séances en présentiel en laissant la place aux questions et aux débats sous-jacents à la problématique du jour.

2014-02-25 17.14.22

Dans ce cadre, j’aurai l’occasion d’animer la présentation du cas de Marjorie Castermans, enseignante d’anglais à l’Université libre de Bruxelles, qui présentera son dispositif d’auto-apprentissage de la grammaire anglaise en podcasts ; dispositif qui s’est transformé cette année en un réel parcours d’apprentissage en ligne et évolue, aujourd’hui, vers le cours en ligne ouvert et massif.

En préparation de la soirée, nous avons réalisé les 10 minutes de présentation du « cas pédagogique » par l’intermédiaire d’un nouvel épisode des Chroniques Pharmacologiques à écouter ci-dessous.

En complément :

Chroniques Pharmacologiques #8 – Entretien avec Lionel Meinertzhagen

ChPh8Dans ce 8ème épisode des Chroniques Pharmacologiques, je me suis entretenu avec Lionel Meinertzhagen, chercheur en linguistique française.

Dans le cadre de ses travaux scientifiques, il a élaboré une réflexion à propos de la conception de documents pédagogiques. Selon lui, une telle réalisation ne peut passer par un logiciel de mise en page – qui cantonne le document à un « format scolaire » – mais se doit d’être effectuée par un logiciel de publication assistée par ordinateur plus avancé. Au travers de cette réflexion, il nous livre sa vision de l’enseignement, de la pédagogie et de la didactique de la grammaire.

GRAMM-R

J’en ai également profité pour l’interroger sur ses usages du numérique dans le cadre de ses activités scientifiques ; il nous livre, ainsi, quelques conseils et logiciels qu’il utilise dans son travail quotidien.

Liens complémentaires :
+ Ecouter / télécharger les « Chroniques pharmacologiques » sur Soundcloud
+ Twitter de Lionel Meinertzhagen
+ Blog de Lionel Meinertzhagen
+ Profil Academia.edu de Lionel Meinertzhagen
+ Site de la recherche « GRAMM-R »

Chroniques pharmacologiques #7 – Entretien avec Vincent Mabillot et l’équipe du laboratoire « Colibre »

Ch7

Dans le cadre des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre, j’ai eu l’occasion de discuter avec Vincent Mabillot, Maitre de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’Université Lumière Lyon 2 ainsi que toute son équipe. Ensemble, ils forment le Labo Colibre, une structure interne de l’ICOM, qui réunit une mini-équipe de chercheurs en communication . Dans le cadre de leurs activités scientifiques, ils ont mis en place des outils de travail pour collecter les données et les traiter ainsi que pour la gestion de ces activités. Pratiquement, l’ensemble du travail de recherche de l’équipe est réalisé avec des logiciels libres. Par ailleurs, Vincent Mabillot est à la base de la Licence Professionnelle Activités & techniques de communication Spécialité Logiciels libres & sources ouvertes ; une licence visant à former les étudiants aux métiers de la communication en ayant uniquement recours aux logiciels libres.

Avec toute l’équipe, nous avons, évidemment, discuté du logiciel libre, de sa philosophie sous-jacente, de cette licence professionnelle en communication ainsi que de leurs pratiques de recherche en sciences humaines entièrement basées sur des technologies libres.

+ Lien vers la page Soundcloud des “Chroniques pharmacologiques”
+ Lien vers le site de Vincent Mabillot
+ Lien vers la page de la Licence Professionnelle Activités & techniques de communication Spécialité Logiciels libres & sources ouvertes

QPES 2013 – Un (deux) avis (parmi d’autres)

ch6

La septième édition du colloque « Questions spéciales de pédagogies en enseignement supérieur » portait sur « les innovations pédagogiques en enseignement supérieur : pédagogies actives en présentiel et à distance ». Afin de faire le point sur cet évènement, Céline Vanden Eynde, conseillère pédagogique à la Haute Ecole Francisco Ferrer, et moi vous proposons nos avis, résumés et documents.

Ce colloque a pour vocation d’être un lieu rencontre entre praticiens et chercheurs afin qu’ils puissent enrichir mutuellement leurs connaissances et leurs réflexions ; les uns s’inspirant des autres. Pour ce faire, les idées « sur papier » étaient particulièrement alléchantes et attrayantes :

1. Une soumission d’articles (et non de simples résumés) de 6 à 10 pages relus, commentés et notés par deux lecteurs. La sélection semble plus drastique que dans d’autres évènements et le travail des lecteurs (du moins pour les trois papiers que j’avais soumis) était particulièrement impressionnante (pas aussi poussée que pour un article dans une revue, mais très argumentée).

2. Un envoi des actes avant le début du colloque afin de choisir ses sessions avec d’autres critères qu’un simple titre.

3. Un pré-colloque sur une thématique précise ; cette année l’approche par problèmes.

4. L’ouverture du colloque par un conférencier de renom ; cette année Pierre Lévy sur une thématique intéressante « Initiation à la pensée critique dans l’utilisation des médias sociaux pour l’apprentissage ».

5. Des sessions dites « actives », peu de place pour les communications (10 minutes) car les participants doivent lire les articles avant celles-ci offrant ainsi plus de temps (au moins 45 minutes) pour le débat.

6. Une table ronde de clôture dite « active », elle aussi, réunissant intervenants experts et expérimentés sur la thématique du colloque.

Hormis le pré-colloque que j’ai trouvé particulièrement intéressant, enrichissant, pertinent et bien mené tout au long de la journée, je ressors, au final, quelque peu déçu par le colloque (peut-être par manque d’adéquation avec mes attentes mais…). Si je reste sceptique sur certains choix de l’organisation (le conférencier, la durée de la table ronde, le spectacle de la soirée de gala, etc.), j’ai surtout été interpelé par certaines communications qui ne proposaient même pas un réel retour d’expérience ou un point de vue scientifique sur la pédagogie active. Certes, il s’agit d’une thématique (et les thématiques sont larges) mais lorsque les communications sortent largement de celle-ci, c’est parfois dommage. Qui plus est, certains discutants (dont Céline parle dans la chronique ci-dessous) étaient parfois à côté ou en dehors de leur rôle ; qu’il s’agisse ainsi de discutants qui manquent de préparation (ont-ils lu les articles?) ou qui mène la discussion en fonction de leurs opinions. Ce n’est heureusement pas à généraliser, mais c’était à souligner.

Au-delà de ces aspects, le colloque était tout de même particulièrement intéressant et de nombreuses communications furent enrichissantes, tant pour ma pratique pédagogique que ma pratique scientifique. J’ai également eu l’occasion de faire de nouvelles rencontres et, notamment, de mettre des visages sur certains profils Twitter. Bref, j’espère être de la partie en 2015 à Brest !

Avec Céline, nous avons porté un regard transversal sur les différents moments du colloque qui s’avère être le sixième épisode des « Chroniques pharmacologiques ».

La prise de notes effectuée par Céline dans les différentes sessions :
+ Pré-colloque « Apprentissage par problèmes »
+ Conférence de Pierre Levy
+ Session « Professionnalisation »
+ Session « Outils numériques & enseignement supérieur
+ Session « Approche programme »
+ Session « Innovations » 
+ Symposium « Des référentiels de compétences aux learning outcomes : continuité ou rupture ? »
+ Table ronde

Liens complémentaires :

+ Lien vers le Storify réunissant une majorité des tweets de #QPES13
+ Lien vers la page Soundcloud des « Chroniques pharmacologiques »
+ Lien vers les Actes du colloque
+ Lien vers le slideshare de ma session sur le podcasting

 

 

Chroniques pharmacologiques #5 – #PedaMOOC

ChroniquesPharmacologiques5Comme prévu (mais avec un peu de retard et quelques soucis techniques), le cinquième épisode des « Chroniques pharmacologiques » a eu lieu hier.

Durant une heure trente, nous avons notamment abordé le BA-ba du MOOC – sa définition et ses différentes formes -, le modèle éducatif et/ou culturel sous-jacent au MOOC, les utilisations possibles par les universités européennes, les modèles de mise en oeuvre d’un MOOC ainsi que l’accompagnement des utilisateurs, enseignants (design pédagogique) comme étudiants/participants (suivi, tutorat, etc.).

Dans cet épisode spécial, ce n’est pas un invité mais bien six experts qui étaient là pour répondre aux différentes questions et débattre du sujet : Christophe Batier (Directeur Technique du service TICE de l’Université Lyon1), Matthieu Cisel (Doctorant en TICE sur les MOOC à Normal’Sup Cachan. Co-organisateur du MOOC Gestion de Projet), Jean-Marie Gilliot (Maître de conférences à Télécom Bretagne. Co-organisateur du MOOC ITyPA), Marcel Lebrun (docteur en Sciences, professeur en technologies de l’éducation et conseiller pédagogique à l’Institut de Pédagogie universitaire et des Multimédias à l’Université Catholique de Louvain), Bruno De Lièvre (chercheur en Sciences de l’éducation, chef du service de pédagogie générale et des médias éducatifs à l’Université de Mons) ainsi que François Jourde, de passage à Lyon, pour nous livrer une conclusion philosophique sur le sujet.

Heureux hasard, l’émission #Connexions sur La Première abordait ce matin la thématique des cours en ligne et des MOOC avec le thème « Cours universitaires en ligne, une révolution ? ». Contacté par téléphone, voici un extrait de mon intervention :

L’entièreté du débat est disponible en ligne.

Beaucoup de bruit autour des MOOC mais, surtout, encore beaucoup de chemin (pédagogique et technologique) à faire.

Une chronique pharmacologique sur les MOOC en direct sur YouTube


Teaser5
Le cinquième épisode des « Chroniques pharmacologiques » sera quelque peu spécial : dans l’optique de faire le point sur le phénomène des « MOOC » et, notamment, de leurs enjeux pédagogiques, j’organise avec Aurélie Feron un « Hangout » ce mardi 21 mai à 18 :00 (la version « vidéo » restera sur YouTube et une version « audio » sera placée sur

Nous aurons le plaisir de discuter du sujet avec :

  • Matthieu Cisel (Doctorant en TICE sur les MOOC à Normal’Sup Cachan. Co-organisateur du MOOC Gestion de Projet)
  • Jean-Marie Gilliot (Maître de conférences à Télécom Bretagne. Co-organisateur du MOOC ITyPA)
  • Marcel Lebrun (docteur en Sciences, professeur en technologies de l’éducation et conseiller pédagogique à l’Institut de Pédagogie universitaire et des Multimédias à l’Université Catholique de Louvain)
  • Bruno De Lièvre (chercheur en Sciences de l’éducation, chef du service de pédagogie générale et des médias éducatifs à l’Université de Mons)
  • Et peut-être d’autres invités de passage…

Durant une heure (et plus si affinités), nous aborderons notamment le BA-ba du MOOC – sa définition et ses différentes formes –, du modèle éducatif et/ou culturel sous-jacent au MOOC, des utilisations possibles par les universités européennes, des modèles de mise en oeuvre d’un MOOC ainsi que de l’accompagnement des utilisateurs, enseignants (design pédagogique) comme étudiants/participants (suivi, tutorat, etc.).

Le « Hangout » sera diffusé par l’intermédiaire de ma chaîne YouTube : https://www.youtube.com/user/nirolandulb/

Vous pouvez participer à la réflexion et au débat en envoyant vos commentaires et questions sur Twitter avec le hashtag #PedaMOOC

A mardi 18 heures !

Chroniques pharmacologiques #4 – Entretien avec Madeleine Philippe

Chr4J’ai rencontré Madeleine Philippe, enseignante d’anglais à l’Université Saint-Louis Bruxelles, lors du 4ème Rendez-vous Ecole & Technologies en mars dernier. Elle avait participé à ma conférence et animait un atelier sur le mindmapping. Si je n’avais malheureusement pas eu le temps d’assister à son atelier – j’avais été embarqué par François Jourde dans une visite des différents stands -, elle ne m’en a pas tenu rigueur et m’a offert une séance de rattrapage individualisée. Sa réflexion sur la pensée visuelle s’avère particulièrement riche et, surtout, ne reste pas cantonnée aux aspects théoriques : elle a ainsi dépoussiéré la grammaire anglaise en la passant à la sauce « Mindmapping » & « Prezi ».

Si j’espère pouvoir vous présenter son travail une prochaine fois – et probablement plutôt en vidéo, vu le caractère visuel de ses travaux -, elle nous décrit, dans cette quatrième chronique, sa perception des étudiants actuels et de leurs environnements personnels d’apprentissage (avec, notamment, l’utilisation très répandue de Facebook). Elle nous livre également ses réflexions sur la pensée visuelle, sa nécessité à l’heure actuelle ainsi que ses usages du mindmapping et de Prezi dans le cadre de l’enseignement de la grammaire anglaise.

+ Lien vers le « Soundcloud » des « Chroniques pharmacologiques »
+ La page Linkedin de Madeleine Philippe
+ Sa présentation lors du 4ème Rendez-vous Ecoles & Technologies
+ Une carte sur le mindmapping dans l’enseignement, conçue par Fabienne De Broek avec laquelle j’ai suivi une formation il y a peu.