Journée d’étude – Le numérique en éducation : une perspective sociocritique

Organisée par le Laboratoire ICAR, sous l’égide de l’université Lyon 2 et l’ENS de Lyon, la journée se déroulera à l’ENS de Lyon le vendredi 13 novembre 2015.

Approche socio-critique

Alors que les discours médiatiques et politiques ne cessent de bruire des promesses du numérique pour l’éducation (l’inflation autour des MOOCs en constituant un nouvel exemple), cette journée d’étude vise à structurer une perspective émergente, la perspective sociocritique, propice pour envisager le numérique en éducation complémentairement aux approches traditionnellement centrées sur la salle de classe. L’approche sociocritique s’articule autour des trois dimensions suivantes :
1. une dimension scientifique qui vise à ancrer l’étude de l’usage des outils numériques dans un réseau complexe de facteurs dépassant les murs de l’école et les injonctions institutionnelles ;
2. une dimension méthodologique qui vise à mieux prendre en compte, d’une part, l’évolution des usages numériques des individus (apprenants et enseignants) dans le temps et dans l’espace et, d’autre part, les relations entre leur profil et leur milieu socioculturel et le développement d’usages numériques éducatifs;
3. une dimension politique qui ambitionne de mettre à nu les discours des tenants du numérique (acteurs politiques, médiatiques, économiques) et les effets de mode qui influencent et peuvent biaiser les représentations, les usages et les politiques des usages numériques pour l’éducation.

Après avoir expliqué les fondements d’une perspective sociocritique en émergence, les différents intervenants de l’aire francophone (Belgique, Québec, France) présenteront des recherches explorant certaines des dimensions présentées plus haut et montreront en quoi cette perspective permet d’explorer et de questionner sous un nouvel angle les usages numériques pour l’éducation.

Programme de la journée

Matinée :
– 9h00-9h30 : Accueil
–  9h30-9h45 : Introduction de la journée (Nicolas Guichon – Université Lyon 2- Laboratoire ICAR)
– 9h45-10h30 : Vers une approche sociocritique du numérique en éducation. Simon Collin (Université du Québec à Montréal), Nicolas Guichon (Université Lyon 2- Laboratoire ICAR), Jean-Gabin Ntébutsé (Université Sherbrooke). Animateur : Christian Ollivier (Université de La Réunion)
– 10h30-10h50 : PAUSE
– 10h50-11h35 : Elisabeth Schneider (Université de Caen) : Approche géographique des usages du numérique des jeunes. Animateur : Thierry Soubrié (Université de Grenoble)
– 11h35-12h20 : Périne Brotcorne (Fondation Travail-Université Bruxelles/Namur) : Les inégalités numériques en éducation : contours et enjeux. Animateur : Salifou Koné (Laboratoire ICAR – Lyon 2)

Après-midi :
– 14h00-14h45 : Nicolas Roland (Université libre de Bruxelles) : La doxa « natif du numérique » et ses impacts sur les pratiques enseignantes. Animateur : Jean-Paul Pinte (Université Catholique de Lille – Laboratoire d’Innovation Pédagogique)
– 14h45-15h30 : Cédric Fluckiger (Université Lille 3) : Travail documentaire des enseignants utilisant un Tableau Numérique Interactif (TNI) : approche critique en didactique des injonctions à l’innovation. Animateur : Jean-François Grassin (Laboratoire ICAR – Lyon 2)
–  15h30-15h45 : Conclusion de la journée par Simon Collin et Nicolas Guichon

Informations :
Le programme de la journée
– La participation est gratuite, mais l’inscription en ligne demandée.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.