De l’impact des compétences en littératie médiatique sur l’élaboration d’environnements personnels d’apprentissage d’étudiants de l’enseignement universitaire

Cette communication s’inscrit dans la continuité de nos récents travaux sur les environnements personnels d’apprentissage d’étudiants universitaires (Roland, 2013; Roland et Talbot, 2014). Si nos premiers résultats ont permis de mettre au jour des similarités dans les environnements élaborés au sein d’une même section, une analyse plus fine, notamment en termes de genèse instrumentale (Rabardel, 1995), démontre des différences entre les étudiants d’un même groupe. Les travaux de Margaryan, Littlejohn et Vojt (2011) ainsi que de Poellhuber (2013) ont conclu à une maîtrise très superficielle des technologies de la part des étudiants du supérieur bien qu’ils aient été qualifiés hâtivement de « digital native ». Cette recherche s’intéresse à l’impact des compétences en littératie médiatique ainsi que du sentiment d’efficacité personnelle par rapport aux technologies sur le processus de genèse instrumentale des étudiants dans le cadre de l’élaboration de leur environnement personnel d’apprentissage. Sur la base de 15 entretiens semi-directifs et de carnets de bord, nous saisissons les processus d’instrumentation et d’instrumentalisation en examinant, en détail, la manière dont les compétences et le sentiment d’efficacité technologique des apprenants affectent leurs schèmes d’utilisation, entraînent des adaptations, voire créent de nouvelles fonctions pour l’élaboration d’un environnement personnel d’apprentissage.

Roland, N. (2015). De l’impact des compétences en littératie médiatique sur l’élaboration d’environnements personnels d’apprentissage d’étudiants de l’enseignement universitaire. 2ème colloque international en éducation, Montréal, 30 avril au 1er mai.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.