Du temps

Le digital native que je suis a des difficultés à exister sur Internet ou, du moins, sur ce carnet.

Le problème ne provient pas du format du carnet, ni même du contenu qui s’entasse aléatoirement sous le tag « Hypomnematon » dans Evernote. Non, le problème provient de la vie « réelle » : en tant que jeune chercheur, j’ai encore des difficultés à gérer mon temps, surtout lorsque les dates limites (de publications, communications, demandes de financements et rapports) se suivent à un rythme effréné.

J’avais beaucoup apprécié cet article : http://chronicle.com/blogs/profhacker/give-me-a-break/38606
J’essaie d’appliquer ces quelques conseils et d’oublier, ne serait-ce que quelques heures par semaine, tout ce qui entoure l’université, la recherche et l’enseignement. C’est difficile. Ce carnet est, malheureusement, ce qui se retrouve toujours en dernière position dans ma liste des choses à faire (même si sont apport peut être conséquent).

J’ai donc décidé de « combattre le mal par le mal »… M’imposer un rythme de deux articles par semaine sur ce carnet, écrire à propos d’outils utilisés dans le cadre de mes activités, de réflexions sur ma recherche, de colloques ou de rencontres intéressantes, d’articles ou ouvrages scientifiques, etc. Mon compte « Evernote » regorge d’idées… Qui plus est, je pars au Canada le 2 mai pour intervenir au Colloque scientifique international sur les TIC en éducation (3 & 4 mai) et ensuite au Congrès de l’Association internationale de pédagogie universitaire (14 au 18 mai). J’aimerais pouvoir live-tweeter ces évènements mais également en faire un résumé personnel sur ce carnet (un billet par jour), un résumé des discussions sur les réseaux sociaux (avec Storify) et, si j’en ai l’occasion, avoir quelques discussions filmées pour les partager par l’intermédiaire de ce blog.

Le pari est osé, les objectifs sont importants mais un peu de pression a toujours eu un effet motivant sur mon travail.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.